Lilium

A la découverte de Lilium, le taxi volant électrique allemand

La start-up allemande Lilium vient de réaliser une nouvelle levée de fonds, lui permettant d’obtenir plus de 90 millions de dollars, somme qui lui servira à financer son projet de taxi électrique reliant le centre-ville de Manhattan à l’aéroport John F. Kennedy en 5 minutes par la voie des airs.

Des investisseurs des quatre coins du monde

Il se dit qu’il sera bientôt possible de survoler New York à bord d’un taxi électrique. On n’est pas dans le cinquième élément de Luc Besson mais bien dans la réalité et ce projet fou est celui de la start-up allemande Lilium qui se spécialise dans les nouveaux transports à énergie électrique.  La jeune entreprise semble être bien lancée dans son projet, car elle vient de clôturer sa deuxième levée de fonds, lui permettant d’amasser près de 90 millions de dollars, soit 76 millions d’euros.

 Le promoteur d’aéronefs entièrement électriques est l’un des précurseurs de cette nouvelle tendance et il est intéressant de rappeler qu’elle n’est pas à son premier coup. Lilium a en effet réalisé une première levée de fonds en 2016, lui permettant d’acquérir 11,4 millions de dollars, soit 9,6 millions d’euros. Cette fois, elle a eu la somme par le biais d’investisseurs chinois et européens à savoir Tencent, la banque luxembourgeoise LGT Group et le fond européen de capital-risque Atomico.

Des partenariats de choix pour Lilium

La somme obtenue par le biais de la levée de fonds permettra à l’entreprise britannique de financer le développement d’un taxi volant pouvant transporter cinq passagers et voler à 300 km/h en passant d’un mode de vol rectiligne à un mode stationnaire.  L’objectif des concepteurs est d’arriver à relier Manhattan à JFK en 5 minutes. L’appareil devrait fonctionner grâce à un turboréacteur fonctionnant à l’électricité et de premiers essais ont d’ailleurs été déjà réalisés en avril dernier, assurant d’emblée que le projet tient bien la route. Cette technologie se révèle des plus innovantes et si elle vient à être finalisée alors, elle permettra aux New-Yorkais de se déplacer plus rapidement et plus facilement par la voie des airs.

Pour arriver aux objectifs qu’elle s’est fixée, l’entreprise a collaboré avec divers partenaires promettant de réaliser le projet au même coût que celui d’un taxi classique ou d’un transport ferroviaire. De nouvelles plateformes d’atterrissages devraient également être élaborées pour désenclaver le trafic urbain qui devient de plus en plus dense, et ce, dans toutes les plus grandes villes du monde. Même si ces fameux taxis volants ne sont encore qu’au stade de prototype, il reste que le projet Lilium est sur le bon chemin. Il faudra encore plusieurs années pour que la production de masse soit lancée, mais vu l’engouement des industriels des transports, cela ne saurait tarder.