robot-taxi

2021 sera l’année du robot taxi

Les annonces vont bon train du côté des grands groupes, notamment chez Google, Mercedes, Ford, General Motors et BMW : le futur sera aux robots taxis. Le service de taxi sans chauffeur a été annoncé comme la nouvelle du siècle, la question est : est-ce que cela vaut le coup que l’on perde le côté humain au profit de l’innovation ?

Chauffeur de taxi contre robot taxi

Après l’annonce de BMW et de Ford sur le lancement de ses automobiles sans chauffeurs, c’est au tour de Mercedes d’affirmer que le premier service de taxi sans chauffeur sera effectif dès 2021. De là à dire que les jours du conducteur de taxi classique sont comptés, c’est un peu pousser le bouchon trop loin, car même si ce service se veut des plus innovants, il n’est pas sûr qu’il va ruiner le business des taxis classiques. En effet, malgré tout ce qui se dit et tout ce qui se fait, le métier de chauffeur de taxi n’est pas appelé à disparaitre complètement. Même avec l’injection d’une intelligence artificielle, de capteurs et autres innovations technologiques sur leur concept-car, les grands groupes n’arriveront pas à recréer le contact humain qui plait dans ce genre de service à la personne.

Mercedes, BMW, Ford, GM : la concurrence est rude !

Le groupe Daimler vient également s’aligner à BMW, GM et Ford dans la création de la première voiture sans chauffeur. Il convient de rappeler que la marque Mercedes appartient au groupe Daimler, ceci explique cela ! Pour l’élaboration de son petit bijou, le groupe s’est associé à l’équipementier Bosch et planche actuellement sur le développement de son taxi sans chauffeur dont la mise en service a été annoncée pour 2021. La concurrence est rude et les autres grands groupes sont au taquet, car chez BMW et Ford, la date de sortie de leur véhicule est aussi de 2021. Chez General Motors, Uber et Google, les dates sont moins précises et comme le géant de l’industrie Tesla l’a laissé entendre, il sera facile de s’accaparer le marché des voitures 100 % autonomes si l’on présente le bon modèle. Pour donner un aperçu de ce que sera la voiture du futur, Elon Musk promet une première démonstration avant la fin de cette année 2017.

Pratique, confortable et moins cher

Il se dit également que les véhicules autonomes peuvent fournir une mobilité plus pratique et plus confortable que les transports publics en commun actuels. Il se dit également que les services seraient plus complets, car la voiture vient chercher la personne à un endroit exact et la dépose au même endroit sans avoir à s’en faire pour les problèmes de stationnement. Côté prix, les taxis et les VTC ont tout de même à se faire, car il semblerait que le coût d’une course avec les véhicules autonomes soit nettement moins cher puisqu’il n’y a pas de chauffeur à payer. Le taxi du futur sera proposé dans un premier temps aux habitants des grandes villes où il n’est pas pratique d’avoir une voiture, mais nécessaire de disposer d’un moyen de locomotion peu onéreux. Si les avantages des véhicules autonomes ont été bien mis en avant, il reste qu’ils ne devraient pas pour autant signer la fin des taxis classiques !