taxi

Taxi et covoiturage : vers un partenariat ?

La célèbre application mobile de covoiturage Netlift vient se ranger du côté des taxis dans la petite guéguerre qui oppose ces derniers aux Uber. L’application aurait en effet trouvé un moyen d’aider les taxis à mieux concurrencer les Uber et ainsi, à s’assurer de meilleurs revenus. Focus sur ce partenariat des plus inattendus !

Rééquilibrer l’offre et la demande

Netlift, l’application mobile de covoiturage, a récemment lancé un projet-pilote à Brossard. Pour rappel, le projet vise à améliorer son offre de covoiturage et à le greffer au service de taxi déjà existant. Marc-Antoine Ducas, président de Netlift, affirme que le covoiturage ne peut pas exister dans les taxis. Selon lui, l’offre de covoiturage est moindre, surtout en dehors des heures de pointes, ce qui ne permet pas toujours de répondre efficacement à la demande qui est légèrement en hausse depuis ces dernières années. Les travailleurs qui n’ont pas d’heures de bureau irrégulières et les étudiants qui n’ont pas d’horaires atypiques participent à déstabiliser les offres de covoiturage. En choisissant de s’associer aux taxis, il sera plus facile de trouver un moyen de transport pour ces types de personnes.

L’application mobile de covoiturage permet notamment à l’utilisateur de mieux gérer ses déplacements et de trouver la meilleure offre de covoiturage adaptée à ses besoins et sur une période précise. S’il n’y a pas d’offres de covoiturage disponible alors, Netlift s’arrange pour transférer l’offre à un taxi et de lui transférer ainsi la course au même prix que pour une course en voiture de covoiturage. À noter que la ville de Brossard subventionne le projet et rémunère les taxis pour leurs courses.  Chez Netlift, ce partenariat est vu comme une aubaine, car elle leur permettra d’élargir leur offre. Elle devrait par ailleurs aider les conducteurs à bénéficier de meilleures conditions de travail.

Une collaboration de choix

Le concept est simple : au lieu d’attendre les clients, le chauffeur peut directement proposer ses services. Si les avantages sont nombreux pour les covoituriers, il en est de même pour les taxis. Ces derniers pourront non seulement améliorer leurs revenus mais aussi mieux s’investir dans leur métier et pouvoir, sur le long terme, opter pour un nouveau véhicule.

 Pour être choisis, les chauffeurs doivent envoyer leurs horaires de disponibilité chez Netlift et ce dernier prend ensuite en charge le dispatch des courses. L’idée est d’associer les deux offres afin que toutes les demandes soient honorées. Il convient de rappeler que pour ce projet, la célèbre application mobile de covoiturage Netlift sollicite la collaboration des chauffeurs de taxi, mais aussi des instances politiques. Elle espère que dans les années à venir, les taxis seront deux fois plus nombreux à répondre à leurs demandes.