taxi

Taxis : un métier pas comme les autres

Très réglementé et peu connu, le métier de taxis n’est pas toujours de tout repos et contrairement aux idées reçues, il n’est pas sans dangers. Tour d’horizon sur ce métier et ses diverses facettes…

Le métier de taxi : quels risques ?

Lorsqu’on parle de taxi, les gens ont tendance à penser qu’il suffit de conduire, d’amener les gens à destination et d’être payé ! Oui, d’un côté, cela peut se résumer de cette manière, mais il faut savoir qu’il y a certaines difficultés que l’on peut rencontrer sur la route et des dangers que l’on n’imagine même pas.

Entre les risques d’accident, les intempéries, les mauvaises rencontres ou encore les courses improbables, on rencontre de tout en étant un chauffeur de taxi. Il est également intéressant de rappeler que les taxis des grandes capitales comme Marseille ou Paris n’ont pas le même travail que les taxis de banlieue et ceux de la campagne. Les courses tout comme les clients ne sont pas les mêmes et lorsqu’on est un taxi de grande ville, il faut compter avec une réglementation plus rude et des heures de travail illimitées sauf pour les taxis de Paris qui doivent compter avec 11heures de travail.

Un métier des plus gratifiants

La plupart des taxis de France dont ceux de Marseille sont propriétaires de leur licence, mais il n’est pas rare qu’ils soient de simples employés. Pour ces derniers, il faut alors doubler les courses pour espérer de bons rendements et la concurrence ne facilite pas toujours la tâche (Vélib, uber, etc.). L’on peut conclure par le fait que le métier de taxi est gratifiant et chaque chauffeur mérite qu’on le salue pour les risques qu’il encoure à chaque instant.

 N’oublions pas non plus qu’il doit compter avec des horaires de dingue, des clients qui parfois, ont oublié leur savoir-vivre chez eux et surtout, avec une concurrence bien souvent déloyale ! Bref, c’est un métier de service qui permet de se déplacer aisément et en toutes circonstances qui mérite qu’on lui accorde un regard différent.