taxi volant

Volocopter : les taxis volants devraient être déployés en 2018

La société allemande Volocopter vient de se lancer dans un projet étonnant : la fabrication d’un taxi volant électrique.  Elle vient d’ailleurs de réaliser une levée de fonds de près de 25millions d’euros pour le financement de son projet.

Un taxi volant électrique

Volocopter semble avoir trouvé des alliés de choix dans son projet de création de taxis volants. De nouveaux investisseurs, dont le groupe automobile allemand, Daimler, viennent en effet d’apporter leur contribution lors de la dernière levée de fonds qui a atteint les 25 millions d’euros.  La somme permettra notamment d’accélérer la production du taxi volant. L’entreprise allemande espère en effet lancer une première série  de l’aéronef sur le marché d’ici 2018. Pour rappel, le premier exemplaire a été révélé au printemps dernier.

Pour ce qui est de ses caractéristiques, le taxi volant est un aéronef à décollage et atterrissage verticaux qui, par son design et ses performances, se veut plus réaliste que la plupart des voitures volantes annoncées. Conçu pour désenclaver les axes routiers des grandes villes, l’engin est équipé de 18 hélices et est entièrement électrique, ce qui lui permet une puissance de 50 km/h sur une distance maximale de 27 kilomètres. Il peut par ailleurs accueillir deux personnes et possède une autonomie de 27 minutes grâce à son pack de 9 batteries Lithium-ion qui peut être entièrement chargé en 40 minutes en charge rapide et en 2 heures en charge normale.

Un engin à 250 000 euros ?

En mars dernier, le Volocopter a effectué une centaine de vols d’essai à vide et un premier vol avec pilote. Jusqu’à maintenant, l’appareil a toujours besoin d’un pilote même si le contrôle en vol, au décollage ainsi qu’à l’atterrissage a été simplifié grâce à l’automatisation de l’appareil. En cas de problème, le bouton d’urgence permet un atterrissage en pilotage automatique.

Les concepteurs énoncent que l’engin devrait pouvoir être commercialisé d’ici 2018 à un prix avoisinant les 250.000€. Les autorités de Dubaï ont déjà accordé l’utilisation des prototypes dans leur ciel, dans la perspective d’un déploiement du fameux taxi volant d’ici 2030. On sait que ce type de prototype connaitra dans les années à venir un vif succès et d’ailleurs, le marché est déjà  en plein essor. D’autres grands groupes à l’instar d’Airbus se sont également intéressés à ce type de projet, mais sont encore en plein négociation avec les investisseurs sur le coût de fabrication de tels engins. Gageons que d’ici 2020, des prototypes améliorés des taxis-volants auront investi le ciel !